Lorsqu’une personne a besoin d’une information sur votre entreprise, son premier réflexe sera d’utiliser un moteur de recherche. Ce phénomène inhérent à la prépondérance de l’information sur Internet porte un nom : la « googlisation ». Désormais, tout ce qui est dit sur votre entreprise, et vous-même peut-être amener à apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Une attention particulière à surveiller sa réputation sur Internet permet, lorsqu’une information s’avérant néfaste à l’image que vous souhaitez véhiculer, de mettre rapidement en place une procédure efficace pour protéger sa réputation sur Internet.

En janvier 2007, une enquête auprès d’un millier d’internautes a été réalisée par les agences Publicis Consultants et CRMmetrix pour mieux connaître les attentes des publics de l’entreprise en matière de communication sur Internet. Cette étude montre qu’Internet est un canal plébiscité par les stakeholders de l’entreprise puisqu’ils sont très nombreux à l’utiliser pour des recherches sur des thèmes clés propres à l’entreprise. Il en va de la crédibilité des entreprises de protéger leur réputation sur Internet… Le site institutionnel, présentant l’entreprise et son activité, est un support incontournable de la communication corporate, mais les internautes ont appris à se méfier de l’information qu’ils peuvent y trouver et n’hésitent pas à poser des questions sur sa réputation sur Internet aux autres internautes.

En ce qui concerne la recherche d’informations sur le management et la stratégie des organisations, 50 % des sondés dans cette enquête utilisent les sites d’entreprise comme sources d’information prédominantes. Ce pourcentage est rassurant, mais il est important de garder à l’esprit qu’un site n’est pas le garant de la réputation de l’entreprise sur Internet… L’étude montre bien qu’Internet est le principal canal d’informations sur les entreprises et qu’il détrône tous les autres supports médiatiques.

Si la légitimité et la crédibilité des sites d’entreprises ne sont pas remises en question sur les domaines de compétences (management, stratégie, organisation…) et les valeurs de l’entreprise, certaines thématiques, propres aux questions de la réputation sur Internet qu’elle soit bonne ou mauvaise (questions sociales et environnementales, préservation de l’environnement), paraissent suspectes aux yeux des internautes lorsque l’information provient directement de l’entreprise. En matière de RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale), ils préfèrent consulter les sites d’associations spécialisées, les sites de partage d’opinions et les moteurs de recherche (respectivement 29 % et 24 %), alors que les sites corporates, loin derrière, ne sont utilisés que par 4 % des répondants.

Pourtant, il s’avère que ces thèmes sur lesquels les entreprises manquent de crédibilité sur leurs sites suscitent un fort intérêt des internautes… Alors, comment les entreprises peuvent-elles renforcer leur crédibilité et améliorer leur réputation sur Internet ? Le Web 2.0 et ses applications sont peut-être un élément de réponse… Surtout lorsque l’on constate que les commentaires et les analyses d’experts et de dirigeants de l’entreprise ressortent au premier rang des contenus attendus par les internautes, ou que le besoin d’entrer en relation avec l’entreprise est devenu plus fort que jamais pour conserver sa réputation sur le Web.

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises doivent améliorer leur réputation sur Internet, qu’elle soit bonne, mauvaise ou encore inexistante. Car pour pouvoir exister, et être présent sur Internet, il faut savoir montrer patte blanche.