17

Si Internet reste avant tout un espace de liberté où tout peut être dit et contredit, il est important de rappeler que le dénigrement, quelle que soit la forme que celui-ci prend, peut-être jugé comme diffamant et donc punissable par la loi. En dénigrant une personne ou une entreprise de manière directe et publique, l’internaute, même anonyme, doit être en mesure de prouver que ce qu’il avance répond à des faits réels.

Le dénigrement sur Internet peut être à l’origine de rumeurs qui une fois reprises par les internautes sur des forums de discussion, des blogs, des sites comparatifs sont difficiles à détacher de la personne ou de l’entreprise cible. Les moteurs de recherche n’ont pas besoin davantage pour propulser ces rumeurs tout en haut de leur requête et pire encore dans les suggestions automatiques du plus célèbre d’entre eux : Google. Dès lors les victimes de rumeurs doivent décupler leurs efforts pour réussir à supprimer les résultats négatifs qui les poursuivent. Hélas, encore beaucoup d’internautes se pensent à l’abri de ce genre d’attaque, mais ce n’est pas le cas. Quels que soient votre âge, votre profession, l’entreprise pour laquelle vous travaillez, vous ne pouvez pas penser pouvoir être épargné. Jalousie, concurrence, ou simple méchanceté suffisent à lancer toute sorte de dénigrement sur Internet contre vous.

» Continuer la lecture...

38

Vous êtes dirigeant d’entreprise, chef de produit pour une grande marque, jeune diplômé en recherche d’emploi… On a tous une raison de craindre ce qu’Internet peut diffuser. Alors que le digital fait l’objet d’un réel engouement pour toutes les strates de la société : moyen de communication et de promotion efficace et peu cher pour les entreprises, outils de communication pratique et instantanée pour les particuliers, Internet est également l’outil idéal pour répandre des mensonges sur les forums…

Des mensonges sur votre société ou vous-même ont été publiés sur Internet ? Aujourd’hui n’importe quelle personne mal intentionnée a le pouvoir de publier un propos diffamatoire ou un mensonge et de le faire apparaître sur Google, ce qui n’est pas toujours simple à faire disparaître. Une simple rumeur peut vous faire perdre toute crédibilité, et entraîner une forte baisse de votre clientèle. Si dans la majorité des cas, les mensonges qui apparaissent sur Google proviennent de forums de consommateurs, il peut également s’agir d’attaques concurrentielles déloyales, et les premières cibles de ces machinations sont la plupart du temps les entreprises ou leur dirigeant. Dans ce cas, il est important de rester vigilant à ce qui est dit sur vous. Ce type de pratique illégale vous autorise à porter plainte et conduire l’affaire devant les autorités compétentes.

» Continuer la lecture...

22

Pouvant faire l’objet d’un véritable buzz, la rumeur sur Internet peut aussi bien, selon le contenu qu’elle propose, être positive que négative. En offrant un espace de discussion « sans limites », Internet est le lieu idéal pour propager des rumeurs, encenser une marque ou une entreprise, ou pour les plus malchanceux, détruire leur notoriété. Il est difficile de lutter contre une rumeur sur Internet lorsque celle-ci a déjà été reprise sur de nombreux supports, mais elle peut être facilement anticipée en exerçant une veille minutieuse sur ce qu’il se dit de vous sur le Web.

Mises à jour d’un site personnel, actualisation des statuts sur les réseaux sociaux, avis de consommation, les internautes peuvent sans le vouloir, être à l’origine de rumeurs informatiques qui vont se propager par leur propre réseau, et ainsi se répandre sur Internet. Une allusion qui se veut ironique, un propos hors contexte, il en faut peu pour lancer une rumeur informatique. Les entreprises ont donc besoin de doubler d’efforts pour anticiper et contrer l’émanation de tels propos avant que ceux-ci ne prennent trop d’ampleur. Si de plus en plus, les internautes sont conscients que ce qu’ils disent sur Internet peut avoir d’importantes conséquences, ils n’appliquent pas forcément un véritable autocontrôle.

» Continuer la lecture...